Nos actifs

Gold Resources

Resource estimates for our main gold projects (June 2020)

Projets et actifs

Mine Beaufor

Plus de 1,1 million d’onces d’or produites et solide potentiel d’exploration

Monarch détient une participation de 100 % dans la mine Beaufor, qui comprend deux baux miniers, une concession minière et 23 claims miniers couvrant une superficie de 6,91 km². La mine est située à environ 20 kilomètres au nord-est de la ville de Val-d’Or, dans le comté d’Abitibi-Est, dans la province de Québec. La mine Beaufor est une mine souterraine.

Le 27 juin 2019, les activités de production à la mine Beaufor ont été temporairement suspendues et la mine a été placée en mode d’entretien et maintenance.

Le 3 juin 2021, Monarch a annoncé qu’elle prévoyait redémarrer la mine Beaufor et l’usine Beacon avant le mois de juin 2022.

Programme de forage de 42 500 mètres

Le programme d'exploration prévu sera l'un des plus importants programmes d'exploration entrepris sur la propriété Beaufor, avec un total d'environ 270 forages sur 42 500 mètres (voir la présentation sur Beaufor). Les forages d'exploration comprendront plusieurs phases, incluant :

  • Des travaux souterrains à proximité des cibles d'exploration de la mine (intervalles à haute teneur et blocs de ressources isolés)
  • Des cibles proches de la surface et de la mine
  • Des cibles sous le fond actuel de la mine
  • Des cibles d'exploration régionales
Travaux souterrains à proximité des cibles d’exploration de la mine

Cette phase initiale représente la majeure partie des forages d'exploration et se concentrera sur des cibles souterraines proches de la mine, telles que définies par la récente modélisation 3D (voir l'illustration 1). Ces sondages permettront de tester des zones situées à proximité d'intervalles historiques à haute teneur recoupées lors des forages et associées à des structures de veines connues qui restent ouvertes. Toutes ces cibles sont définies par des intersections à haute teneur situées à proximité des infrastructures souterraines existantes, ce qui nécessite un développement minimal à des fins d'exploitation minière.  Ces cibles définies sont toutes situées au-dessus du niveau le plus bas de développement de la mine, soit à moins de 900 mètres de profondeur. Les tests de ces cibles peuvent facilement être réalisés à partir des développements souterrains disponibles, la majorité des sondages ayant une longueur inférieure à 200 mètres.

Le deuxième type de cibles relatives aux cibles souterraines proches de la mine sera le suivi de blocs de ressources isolés qui disposent encore d'un important volume d'expansion. Ces blocs de ressources sont généralement définis par un seul sondage le long d'une structure minéralisée connue, mais la continuité n'a pas été démontrée en raison d'un manque de forages à proximité.

Cibles proches de la surface et de la mine

Un programme de forage de surface à proximité de la mine suivra pour tester à la fois les cibles à haute teneur et les blocs de ressources isolés qui ne peuvent être correctement testés à partir des infrastructures souterraines existantes (voir l'illustration 2). Ces cibles sont situées à proximité de la mine et à une profondeur maximale de 300 mètres de la surface.

Cibles sous le fonds actuel de la mine

Un programme de forage d'exploration visant à tester la zone située sous le fond actuel de la mine (plus de 900 mètres de profondeur) sera entrepris pour continuer à tester le prolongement de la minéralisation connue en profondeur, là où l'exploitation minière avant l'arrêt temporaire s'était arrêtée (voir l'illustration 3). Les récents forages largement espacés réalisés sous le fond de la mine ont confirmé le prolongement de la minéralisation. Les forages cibleront des zones spécifiques définies par des intersections à haute teneur antérieures dans une zone située jusqu'à 230 mètres sous les chantiers actuels.

Cibles d’exploration régionales

La phase finale du forage d'exploration consistera en des forages de surface pour tester des cibles régionales définies par des intersections historiques et des structures potentielles au-delà des limites actuelles des infrastructures souterraines (voir l'illustration 4).

Ressources

Tableau de l’estimation des ressources minérales
Notes sur l'estimation des ressources minérales :
  1. La personne qualifiée indépendante pour l'ERM de 2021, telle que définie par les directives du Règlement 43-101, est Charlotte Athurion, P.Geo., de BBA Inc. La date effective de la présente ERM est le 23 juillet 2021.
  2. Ces ressources minérales ne sont pas des réserves minérales car leur viabilité économique n'a pas été démontrée.
  3. L'estimation des ressources minérales suit les définitions de l'ICM (2014) pour les ressources minérales.
  4. Les résultats sont présentés sous forme diluée et considérés comme ayant des perspectives raisonnables d'extraction économique. Les blocs isolés et discontinus au-dessus des teneurs de coupure indiquées sont exclus de l'estimation des ressources minérales. Le matériel à prélever obligatoirement, c'est-à-dire les blocs isolés en dessous de la teneur de coupure situés dans un volume potentiellement exploitable, a été inclus dans la déclaration des ressources minérales.
  5. Les ressources comprennent 166 zones minéralisées d'une épaisseur réelle minimale de 2,4 m en utilisant la teneur du matériel adjacent lorsqu'il a été analysé ou une valeur de 0,00025 lorsqu'il n'a pas été analysé. Un écrêtage à haute teneur variant de 20 à 65 g/t Au (lorsque nécessaire) et a été appliqué aux teneurs d'analyse composites pour l'interpolation en utilisant une méthode d'interpolation de krigeage ordinaire (ID2 pour les zones 96_01, 96_02, 20, 21_01, 140, 367 et 350) basée sur des composites de 1,5 m et une taille de bloc de 5 m x 5 m x 5 m, avec des valeurs de densité de 2,75 (g/cm3). Un deuxième écrêtage a été appliqué pour les deuxièmes et troisièmes passages d’interpolation afin de limiter l'impact des hautes teneurs sur une plus grande distance.
  6. Les ressources minérales présumées ont été définies pour les blocs à l'intérieur des unités qui ont été interpolés par un minimum de deux trous de forage à moins de 50 m d'un trou de forage (100 m d'espacement des trous de forage) ; les ressources minérales indiquées ont été définies pour les blocs à l'intérieur des unités qui ont été interpolés par un minimum de trois trous de forage à moins de 12,5 m d'un trou de forage (25 m d'espacement des trous de forage); les ressources minérales mesurées ont été définies pour les blocs à l'intérieur des unités qui ont été interpolés par un minimum de trois trous de forage à moins de 5 m d'un trou de forage (10 m d'espacement des trous de forage) ou 3 m autour des ouvertures souterraines. Les ressources minérales mesurées ont été définies uniquement pour les zones avec une bonne confiance dans la continuité géologique ou qui sont soutenues par des ouvertures souterraines.
  7. L'estimation est présentée pour un scénario souterrain potentiel à des teneurs de coupure de 2,8 g/t Au (>=45 degrés de pendage) et 3,2 g/t Au (<45 degrés de pendage). Les teneurs de coupure ont été calculées en utilisant un prix de l'or de 1 550 $US l'once, un taux de change USD:CAD de 1,32 (résultant en un prix de l'or de 1 914 $CA l'once); des coûts d'extraction de 125 $CA/t (>=45 degrés de pendage); 150 $CA/t (<45 degrés de pendage); des coûts de traitement de 35 $CA/t; des frais généraux et administratifs de 16 $CA/t; une récupération métallurgique de 97 %; des redevances de 37,52 $US l'once; et des coûts de raffinage et de transport de 1,50 $US l'once.
  8. Le nombre de tonnes métriques et d'onces a été arrondi à la centaine la plus proche et les teneurs en métaux sont présentées en onces troy (tonne x teneur/31,10348). L'arrondissement peut entraîner des différences apparentes de sommation entre les tonnes, les teneurs et les contenus en métaux.
  9. BBA Inc. n'a connaissance d'aucun problème connu en matière d'environnement, de permis, de législation, de titres de propriété, de fiscalité, de questions sociopolitiques ou de marketing, ou d’autres questions pertinentes non signalées dans le présent rapport qui pourrait avoir une incidence importante sur l'estimation des ressources minérales.

Géologie

Le gisement Beaufor est contenu dans la granodiorite de Bourlamaque. La minéralisation aurifère est filonienne et associée à des zones de cisaillement modérément plongeantes vers le sud. La minéralisation est associée à des veines de quartz-tourmaline résultant du remplissage de fractures de cisaillement et d’extension. Les veines aurifères montrent une association étroite avec les dykes mafiques qui recoupent la granodiorite. Les dykes semblent avoir exercé une influence sur le contrôle structural des veines aurifères.

Minéralisation

Les veines aurifères de la mine Beaufor sont des veines de quartz-tourmaline-pyrite typiques des gisements aurifères primaires épigénétiques, d’âge archéen, qui recoupent la granodiorite du batholite de Bourlamaque. Des dykes mafiques antérieurs à la minéralisation sont associés aux veines aurifères en cisaillement. Des veines aurifères moins plongeantes de type extension sont courantes à la mine Beaufor. Les cisaillements orientés N70° et fortement plongeants vers le sud-ouest contrôlent l’ouverture des veines ainsi que leur enrichissement aurifère.

Toutes les veines aurifères sont encaissées dans une granodiorite fortement altérée avec des couloirs anastomosés de chlorite-silice de 5 m à 30 m d’épaisseur. Les veines à la mine Beaufor forment parfois des panneaux de plus de 300 m de long par 350 m de haut. L’épaisseur des veines varie de 5 cm à 5 m, mais généralement, l’épaisseur du système de veines de quartz varie de 30 cm à 120 cm. Les zones sont limitées par la faille Beaufor (N115°/65° à 75°) et par un réseau cyclique de cisaillements (N70°/subvertical).

McKenzie Break

Gisement à haute teneur aurifère près des usines de Monarch

Monarch a acquis une participation de 100 % dans la propriété McKenzie Break auprès d'Agnico Eagle Mines Limited (NYSE:AEM, TSX:AEM). La propriété est l’hôte d’un gîte aurifère à haute teneur situé à seulement 20 kilomètres au nord de l’usine Beacon et à 35 kilomètres au nord de Val-d’Or, au Québec. Elle comprend 169 claims miniers couvrant une superficie totale de 70,5 km² et est accessible à longueur d’année via la route 397 et un chemin de gravier. La propriété est également située à environ 9 kilomètres au sud de la ligne de chemin de fer reliant les villes de Barraute et de Senneterre.

La propriété McKenzie Break est située dans une zone dotée d'infrastructures existantes et de plusieurs usines. Elle possède des infrastructures de surface et souterraines, y compris une rampe jusqu'à une profondeur de 80 mètres sous la surface.

Ressources

Tableau de l’estimation des ressources minérales

L'estimation des ressources est basée sur une base de données de 333 trous de forage, 57 789 mètres de forage et 34 026 analyses. Au total, 30 enveloppes minéralisées ont été modélisées et validées. Le plafonnement a été appliqué aux analyses brutes avant la composition, avec des teneurs plafonnées à 60 g/t Au pour les zones minéralisées. Les personnes indépendantes et qualifiées pour l'estimation des ressources minérales, telles que définies par le Règlement 43-101, sont Merouane Rachidi, P.Geo., et Claude Duplessis, P.Eng. de GoldMinds Geoservices.

Notes:

  1. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique. Une ressource minérale présumée a un niveau de confiance plus faible que celui qui s'applique à une ressource minérale mesurée et indiquée et ne doit pas être convertie en réserve minérale. L'estimation des ressources minérales peut être affectée de manière significative par des questions environnementales, de permis, juridiques, de titres, de marché ou autres questions pertinentes. La quantité et la teneur des ressources présumées déclarées sont de nature incertaine et il n'y a pas eu suffisamment de travaux pour définir ces ressources présumées comme des ressources indiquées ou mesurées.
  2. La base de données utilisée pour cette estimation minérale comprend les résultats de forage obtenus à partir des rapports historiques jusqu'au récent programme de forage de 2018-2020.
  3. Les ressources minérales sont présentées à une teneur de coupure de 0,50 g/t Au en fosse et les ressources minérales souterraines sont présentées à une teneur de coupure de 2,38 g/t Au à l'intérieur de volumes raisonnablement exploitables.
  4. Ces teneurs de coupure ont été calculées à un prix de l'or de 1 980 $CA l'once.
  5. Les ressources en fosse étaient basées sur les paramètres suivants : coût d'extraction 3,5 $/t, traitement, transport + frais généraux et d'administration 27 $/t, récupération d'or à 95 %, pentes de la fosse de 15 degrés pour les morts-terrains et de 50 degrés pour la roche.
  6. Les volumes raisonnablement exploitables sous terre ont été basés sur les paramètres suivants : coût d'extraction de 98 $/t, traitement, transport + frais généraux et d'administration de 27 $/t, récupération de l'or à 95 %, dilution de 15 % à 0 g/t Au avec une dimension minimale des chantiers de 10m x 10m x 5m.
  7. L'interprétation géologique des gîtes était basée sur les lithologies et l'intervalle minéralisé typique composé principalement de zones de cisaillement encaissées dans de la diorite.
  8. La ressource minérale présentée ici a été estimée avec une taille de bloc de 5m X 5m X 5m pour la fosse et pour la partie souterraine.
  9. Les blocs ont été interpolés à partir de composites de longueur égale calculés à partir des intervalles minéralisés. Avant la composition, les analyses d'or à haute teneur ont été plafonnées à 60 g/t Au appliquées sur des composites de 0,6 mètre.
  10. L'estimation de la minéralisation a été réalisée selon la méthode de l'inverse de la distance au carré en utilisant deux passages. Pour chaque passage, des ellipsoïdes de recherche ont suivi les tendances de l'interprétation géologique.
  11. Les estimations de tonnage sont basées sur une gravité spécifique de la roche de 2,77 tonnes par mètre cube pour toutes les zones. Les résultats sont présentés non dilués et in situ.
  12. Les estimations utilisent les unités métriques (mètres, tonnes et g/t). Les quantités de métaux sont présentées en onces troy (tonne métrique x teneur / 31,10348).
  13. Cette estimation des ressources minérales est datée du 1er février 2021, et la date d'entrée en vigueur de la base de données des trous de forage utilisée pour produire cette estimation actualisée des ressources minérales est le 28 septembre 2020.
  14. Aucune évaluation économique des ressources n'a été produite.

Swanson

Grande propriété avec possibilité d’exploitation à ciel ouvert

Monarch a acquis une participation de 100 % dans la propriété Swanson auprès d'Agnico Eagle Mines Limited (NYSE:AEM, TSX:AEM). La propriété est l’hôte d’un gîte aurifère situé à 65 kilomètres de l’usine Beacon et à 12 kilomètres au nord-est de Barraute, au Québec. Elle comprend 1 bail minier et 127 claims miniers couvrant une superficie totale de 51,26 km², ainsi qu’une rampe d’une longueur de 500 mètres et d’une profondeur de 80 mètres. La propriété est accessible à longueur d’année via la route 367 et un chemin de gravier. De plus, elle est entrecoupée par une ligne de chemin de fer, ainsi qu’une ligne électrique.

Ressources

Tableau de l’estimation des ressources minérales

La zone de ressources à l'intérieur du gîte mesure 500 m de long, 400 m de large et 500 m de profondeur. L'estimation est basée sur une base de données de 209 trous de forage (146 trous de surface et 63 trous souterrains) et 10 000 analyses. Les teneurs ont été plafonnées à 15 g/t Au pour les zones minéralisées et à 4 g/t Au pour l'enveloppe de dilution. Le plafonnement a été appliqué aux analyses brutes avant la composition. La ressource minérale a été estimée en utilisant une teneur de coupure minimale pour deux scénarios d'extraction potentielle combinés : en fosse et souterrain. Des teneurs de coupure de 0,75 g/t Au pour la fosse et de 2,40 g/t Au pour le souterrain ont été définies sur la base d'un prix de l'or de 2 160 $CA et d'un taux de change de 1,34 USD/CAD. Les personnes indépendantes et qualifiées pour l'estimation des ressources minérales, telles que définies par le Règlement 43-101, sont Christine Beausoleil, P.Geo., et Alain Carrier, P.Geo., d'InnovExplo.

Croinor Gold

Projet à l’étape de la préfaisabilité

Monarch détient une participation de 100 % dans la propriété Croinor Gold, qui comprend un bail minier pour un total de 337 claims couvrant une superficie de 151.88 km². La propriété est située à environ 55 km à l’est de Val-d’Or (75 km par route) et à 27 km à l’est de Louvicourt, le village le plus proche.

Estimation historique des ressources minérales

1 Source: Monarch Gold prefeasibility study (January 19, 2018) and resource estimate (January 8, 2016). Cette ressource a été réalisée pour Monarch Gold et n'a pas été examinée par une personne qualifiée pour Monarch Mining comme l'exige le Règlement 43-101 et est donc considérée comme une estimation historique.
2 Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

Géologie

La propriété Croinor Gold se trouve dans la partie est de la ceinture de roches vertes archéennes de l’Abitibi, dans le sud de la province du Supérieur du Bouclier canadien. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi est l’une des plus vastes étendues ininterrompues de roches volcaniques et sédimentaires archéennes faiblement métamorphisées au monde.

La propriété Croinor Gold comprend deux unités lithologiques d’importance – le domaine Assup, majoritairement volcanique vers le nord, et le domaine Garden Island, majoritairement sédimentaire, dans la partie sud. Le domaine Assup se divise entre le groupe volcanique mafique Aurora dans le sud et le groupe volcanique intermédiaire Assup dans le nord (à dominance mafique). Le batholite de Pershing chevauche l’extrémité sud-ouest de la propriété. La propriété Croinor Gold est recoupée par le corridor de déformation Garden Island selon une orientation nord-ouest-sud-est, qui recoupe et longe en partie le contact entre les domaines Assup et Garden Island.

Minéralisation

Le gisement Croinor Gold est encaissé dans le filon-couche Croinor synvolcanique. Ce filon-couche dioritique, d’une épaisseur de 60 à 120 m, est encaissé dans les roches volcaniques du domaine Assup. Le gisement se caractérise par des lentilles riches en or consistant en des veines de quartz-carbonate-tourmaline-pyrite, de la roche encaissante altérée pyriteuse et/ou des brèches tectoniques (fragments de roche encaissante pyriteuse dans une veine de quartz-carbonate-tourmaline-pyrite).

Les lentilles minéralisées varient en longueur de 60 à 120 mètres. Il est généralement possible de suivre ces lentilles d’une section à l’autre (sections de 10 mètres) sur des distances latérales variant de plusieurs dizaines de mètres à 600 mètres. À ce jour, quelque 40 lentilles riches en or ont été répertoriées.

Autre indices du projet

On retrouve plusieurs indices ayant fait l’objet d’exploration plus ou moins approfondie allant de la tranchée au forage. Dans la majeure partie des cas, la minéralisation aurifère se retrouve dans des systèmes de veines compris ou associés à des intrusifs, dykes, sills ou plutons au sein des volcanites.

Ces indices sont Gold Bug, Croinor-Tranchée n°2, Lac Bug, Pershon, Rocheleau-3, Rocheleau-5, T13, Kenda Pershing, Ansley, Onyx-Tavernier, Jolin et Brett-Tretheway.

Usine Beacon

Capacité de 750 tpj

L’usine Beacon a une capacité de 750 tonnes par jour. Elle est située sur une propriété comprenant un bail minier, une concession minière et 11 claims miniers couvrant une superficie de 1,8 km2. Sur la propriété, on retrouve également des bassins de gestion des résidus, des installations souterraines, un puits de 500 mètres de profondeur et un atelier mécanique.
L’usine est située à Val-d’Or sur l’autoroute 117 à moins de 10 km de la mine Beaufor et à proximité du réseau ferroviaire.

L’usine Beacon possède un certificat d’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour traiter 1 800 000 tonnes de résidus, soit approximativement 9 ans de traitement de minerai à pleine capacité.

Ressources aurifères

Estimations des ressources minérales

1 Source: NI 43-101 Technical Report and Mineral Resource Estimate for the Beaufor Mine Project, July 23, 2021, Val-d’Or, Québec, Canada, Charlotte Athurion, P. Geo., Clovis Auger, P. Geo., and Dario Evangelista, P. Eng., BBA Inc.
2 Source: NI 43-101 Technical Evaluation Report on the McKenzie Break Property, February 1, 2021, Val-d’Or, Québec, Canada, Alain-Jean Beauregard, P.Geo., Daniel Gaudreault, P.Eng., Geologica Groupe-Conseil Inc., et Merouane Rachidi, P.Geo., Claude Duplessis, P.Eng., GoldMinds GeoServices Inc.
3 Source: NI 43-101 Technical Report and Mineral Resource Estimate for the Swanson Project, January 22, 2021, Val-d’Or, Québec, Canada, Christine Beausoleil, P. Geo. and Alain Carrier, P. Geo., InnovExplo Inc.
4 Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

Estimation historique des ressources minérales

1 Source: Monarch Gold prefeasibility study (January 19, 2018) and resource estimate (January 8, 2016). Cette ressource a été réalisée pour Monarch Gold et n'a pas été examinée par une personne qualifiée pour Monarch Mining comme l'exige le Règlement 43-101 et est donc considérée comme une estimation historique.
2 Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

Usine Beacon

Capacité de 750 tpj avec tous ses permis d’exploitation

L’usine Beacon a une capacité de 750 tonnes par jour. Elle est située sur une propriété comprenant un bail minier, une concession minière et 11 claims miniers couvrant une superficie de 1,8 km2. Sur la propriété, on retrouve également des bassins de gestion des résidus, des installations souterraines, un puits de 500 mètres de profondeur et un atelier mécanique. L’usine est située à Val-d’Or sur l’autoroute 117 et à proximité du système ferroviaire à moins de 500 m.

L’usine Beacon possède tous ses permis d’exploitation, incluant un certificat d’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour traiter 1 800 000 tonnes de résidus, soit approximativement 9 ans de traitement de minerai à pleine capacité.